Pour votre robe de mariée, un large choix de tissus s’offre à vous…

0

B COMME BROCART

D’ origine italienne, le terme désignait une étoffe de soie façonnée de très grande valeur, richement décorée avec des motifs en relief de fils d’or ou d’argent, par la technique du broché. Aujourd’hui, des imitations de brocart sont fabriquées à l’aide de rayonne ou de fils métalliques. Les différences de prix sont considérables.

C COMME COTON

Fibre naturelle par excellence, le coton convient bien à l’été. Chaque type d’étoffe a ses avantages :

– La broderie anglaise et surtout le piqué de coton, qui rappelle les nids d’abeille, donnent de la fraîcheur à une mariée romantique ou champêtre. Ils sont beaucoup plus économiques que la soie. Ils ont ont aussi plus de tenue que le plumetis, un voile parsemé de petits pois.

– Le voile de coton, très léger, s’accommode des superpositions en transparence.

– Le satin de coton et le coton chintz brillent légèrement, moins cependant que le satin duchesse. On peut les choisir pour un fourreau, une redingote, un boléro, une jupe trapèze.

– Le coton damassé, assez léger, est travaillé en relief et s’adapte à des formes plutôt simples. On le trouve généralement au rayon des tissus d’ameublement .

C COMME CRÊPE

A l’origine en soie naturelle, il se fabrique désormais dans différentes fibres.

Le crêpe de Chine et le crêpe Georgette sont les plus connus. A la fois souple et fluide, le crêpe permet de travailler le jeu de traînes et les drapés à l’antique du style grec.

D COMME DENTELLE

Très prisée dans les grands mariages, la dentelle est une des matières qui fait le plus rêver. Les plus précieuses : Chantilly, Calais, Valenciennes… ont traversé les âges et sont proposées par les couturiers. Lorsqu’elle est mécanique, la dentelle est moins coûteuse. Ses motifs floraux, animaliers, géométriques sont à la fois féminins et raffinés et permettent de jouer avec la transparence.

D COMME DOUPION

Il a un touché ferme et un aspect irrégulier et flammé. Il désigne aussi bien une soie naturelle qu’un tissu en rayonne souple.

 

F COMME FAILLE

Elle a l’aspect de côtes arrondies et horizontales. Elle peut être en soie naturelle, en fibres artificielles ou synthétiques.

 

G COMME GUIPURE

Les mailles de cette dentelle sont beaucoup plus larges, ajourées et espacées que pour les dentelles traditionnelles. Une robe toute en guipure est donc généralement doublée. A préférer l’été.

M COMME MOIRE

C’est une matière soyeuse, dont les dessins tissés de façon spécifiques ont des reflèts changeants : des sortes de spirales, de lignes brisées, ton sur ton, miroitant sous la lumière. Cet éffet chatoyant fait de la moire un tissu relativement « chargé »qui l’oblige à des coupes très dépouillées.

M COMME MOUSSELINE

Très transparente, légère et vaporeuse, cette forme de tissu se réalise dans toutes les matières, soie, coton, ou synthétiques.

O COMME ORGANDI

Une étoffe qui a la même transparence que l’organza mais qui est à la fois plus légère et moins ferme.

O COMME ORGANZA

En soie, les couturiers aiment ce tissu pour sa noblesse, son apprêt lui donne un gonflant incomparable pour réaliser des volants, un col, une quille… Sa transparence le destine aussi aux superpositions qui donnent des tintes très délicates. Cependant l’organza coûte cher.

O COMME OTTOMAN

Relativement épais avec ces côtes transversales plus ou moins larges, l’ottoman est considéré comme un tissu d’hiver. Il doit sa brillance à la soie ou à la rayonne.

S COMME SATIN

 

Il existe une grande variété de satins qui peuvent se fabriquer dans toutes les matières : Satin de chine lisse et brillant, satin aux reflets changeants et satin de coton mat…

Le satin de soie et le plus couteux, le satin duchesse est très brillant, épais et lourd.

S COMME SOIE

C’est une fibre tirée de cocons de papillons : le vers à soie pour la soie naturelle ou grège (fluide, légère, brillante) et les chenilles à l’état sauvage pour la soie sauvage (blanc cassé d’aspect plus grossier).

T COMME TAFFETAS

Une étoffe brillante, fine, au tissage très serré, produisant un bruit sec qui crisse et donnant du volume. En soie, le taffetas se porte à toutes les saisons. Il se décline aujourd’hui dans toutes sortes de matières.

T COMME TULLE

Idéal en superposition des jeux de couleurs et un effet bouillonnant, les créateurs le remettent au gout du jour. Il se compose d’un filet très léger de fines mailles et est économique.

V COMME VELOURS

Lisse et doux au touché, le velours est constitué de petits poils de tissus dressés et très serrés. Qu’il soit de coton ou de soie, il donne naissance aujourd’hui à divers produits dont le velours uni, le velours frappé ou le velours moiré. Il ne manque pas d’originalité pour un mariage d’hiver en accord avec la fourrure.

Partager.

Laisser un commentaire