Guide des vins pour son mariage

0

Le choix des vins pour son mariage est aussi important que le menu et la décoration de la salle. Il faut ainsi non seulement le prévoir dans vos budgets mais aussi prendre du temps pour sélectionner les meilleures bouteilles. Nos conseils pour vous aider dans cette tâche.

Quel budget pour les vins de son mariage ?

Dans un mariage, il est important de budgétiser tous les postes de dépenses. Les vins, qui représentent un coût non-négligeable, doivent donc être pris en compte.

Deux choix s’offrent à vous : déléguer la sélection des bouteilles à votre traiteur, ou bien les choisir vous-même. L’inconvénient du traiteur, c’est qu’il n’aura pas un choix très large de bouteilles à vous proposer, et qu’il prendre un « droit de bouchon », une commission comprise entre 3 et 9 euros supplémentaires. Pour avoir l’assurance d’obtenir des vins qui vous plaisent et sans surcoût, il vaut donc mieux faire vous-même votre sélection.

Mais alors, quel budget prévoir ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte afin d’établir votre budget :

  • Etes-vous un grand amateur de vin ? Dans ce cas, vous pouvez allouer plus de budget aux bouteilles en rognant sur d’autres postes de dépense comme la décoration par exemple
  • Combien d’adultes comptez-vous inviter à votre mariage ?
  • Vos convives sont-ils de grands buveurs ?
  • Y’aura-t-il des convives qui ne boivent pas d’alcool ?
  • Vos convives pourront-ils dormir sur place ? (Si non, on évitera de les arroser)
  • Comptez-vous organiser un vin d’honneur ?

Une fois la réponse à ces questions obtenues, il vous sera plus facile d’établir le nombre de buveurs qui se joindront à votre mariage, et d’adapter les quantités selon l’évènement et leur profil. En règle générale, on compte 1 bouteille pour 3 ou 4 personnes pour l’apéritif, 1 bouteille pour 3 ou 4 personnes pour le vin blanc, 1 bouteille pour 2 ou 3 personnes pour le vin rouge, et enfin 1 bouteille pour 5 personnes pour le dessert. Eh oui, on boit moins en fin de repas qu’au début !

N’hésitez pas à prévoir quelques bouteilles de plus que nécessaire pour parer à toutes les éventualités. Au pire des cas, si ces dernières vous restent sur les bras, vous pourrez soit les offrir en remerciements à ceux qui vous ont aidé à préparer votre mariage (famille, demoiselles d’honneur, témoins) ou bien les conserver pour une prochaine occasion… pourquoi pas le baptême de votre premier enfant ?

Comment bien choisir les vins de son mariage ?

Maintenant que vous savez quel budget prévoir à peu près pour votre mariage, il faut choisir les bouteilles qui accompagneront votre menu de noces.

Savoir marier les bouteilles avec le menu n’est pas si facile que ça en a l’air. Un spécialiste du vin saura vous aiguiller sur votre choix : les cavistes et les négociants (voire les encyclopédies spécialisées dans le vin) pourront répondre à toutes vos questions d’accord entre mets et vins. Bien sûr, pour que cela fonctionne, vous devez avoir au préalable déjà prévu votre menu de noces : apéritif, entrée, plat et dessert.

De manière générale, on prévoira du vin blanc pour l’apéritif et l’entrée, un vin rouge pour le plat principal et un Champagne pour le dessert (souvent une pièce montée, avec laquelle cet alcool s’accorde à merveille). Bien sûr il ne s’agit là que de règles générales, vous pouvez très bien imaginer un vin blanc avec de la volaille pour le plat principal et du vin rouge léger avec des crustacés en entrée. Concernant le Champagne, il s’agit d’une valeur sûre non-négociable !

Pour vous aider à faire votre sélection, voici nos conseils :

  • Prévoyez un vin blanc sec comme du Condrieu, sans tanin, qui se mariera à merveille avec des escalopes de foie gras, des fruits de mer, des asperges et des poissons en sauce
  • Prévoyez un vin blanc type Chardonnay pour l’accorder avec des viandes blanches (volaille, lapin, veau…)
  • Prévoyez un vin rouge de caractère type Saint-Emilion pour les fromages forts comme le camembert
  • Prévoyez un rouge comme le vin de Saint-Joseph pour un mariage parfait avec les viandes rouges, le magret de canard et le gibier (biche, sanglier, perdrix, pigeon…)

Dernier conseil : évitez de sélectionner trop de références. Cela vous évitera de perdre votre palais et ainsi de savourer tous les arômes des bouteilles  choisies.

Partager.

Laisser un commentaire